Posté par Maître Chaton le 4 mai 2015

Dark Vador est-il vraiment le père de Luke Skywalker ?

Non, je suis… ton père. C’est après avoir coupé affectueusement la main droite de Luke Skywalker que Dark Vador, alias Anakin Skywalker, lui révèle qu’il est son père, lors d’une visite guidée des systèmes de ventilation de la Cité des nuages de Bespin. On a rarement vu plus originale comme annonce.

L’empereur Palpatine vaincu, Dark Vador repenti avant de rendre son dernier souffle, Luke pourra-t-il hériter des biens de son père sur Coruscant et Tatooïne ? Devra-t-il partager la garde de C3PO ? Pourra-t-il revendiquer la propriété du chasseur TIE avancé x1 ? Je m’égare un peu. Avant de penser à son héritage éventuel, il convient de se poser une question cruciale pour établir la succession du Seigneur Noir des Sith. Dark Vador est-il juridiquement le père de Luke, fils d’un Anakin Skywalker réputé disparu lors de la guerre des Clones ? Luke sera-t-il contraint de saisir le tribunal de grande instance de Coruscant pour faire établir sa filiation et devoir ainsi supporter une procédure longue de plusieurs années au vu de l’avancement des dossiers de cette juridiction ?

 

Dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Avant de tenter de résoudre notre question du jour, un bref rappel du contexte de la naissance de Luke Skywalker s’impose. Si vous n’avez pas vu les épisodes I à III de la saga Star Wars, je vous invite à quitter cette page, à sortir de chez vous, à acheter les DVD/blu-ray et à les visionner immédiatement.

Plusieurs détails disséminés dans les différents films ont une grande importance pour établir l’arbre généalogique juridique de Luke Skywalker. Tout d’abord, nous apprenons à la fin de l’épisode II que Padmé Amidala, sénatrice du secteur Chommell et ancienne Reine de Naboo, s’est secrètement mariée à Anakin Skywalker, chevalier Jedi natif de Tatooïne. Le mariage a-t-il été réalisé dans les règles de l’art ? A-t-il fait l’objet d’une publication des bans obligatoire pour le rendre officiel et opposable ? Il nous est permis d’en douter. Tout d’abord, la cérémonie s’est déroulée dans le plus grand secret, avec pour seuls témoins R2D2 et C3PO. Par ailleurs, personne n’est au courant de ce mariage, ni le Sénat ni l’Ordre Jedi, à en juger par les quelques échanges sur le sujet entre les époux lors de l’épisode III. Et pour cause : le mariage étant interdit à un Jedi, la révélation de celui-ci aurait été lourde de conséquences sur la carrière prometteuse d’Anakin Skywalker.

La fin de l’épisode III nous délivre un deuxième détail de grande importance, lors de l’accouchement de Padmé. Celui-ci a lieu sur l’astéroïde Polis Massa, dans la bordure extérieure. Quelques minutes après avoir accouché de Luke et Leia, elle s’éteint, le cœur brisé par le passage d’Anakin du côté obscur. L’accouchement, réalisé lui aussi dans le plus grand secret en présence de Maître Yoda, Maître Kenobi et le Roi d’Adleraan, Bail Organa, peut-il être considéré comme un accouchement sous X ?

L’accouchement sous X, instauré par la loi n° 93-22 du 8 janvier 1993, figure actuellement à l’article 326 du Code civil. Cet article dispose que « lors de l’accouchement, la mère peut demander que le secret de son admission et de son identité soit préservé ». Bien que l’épisode III n’en fasse pas mention, c’est l’épisode VI qui nous renseigne un peu plus sur l’accouchement de Padmé. Sur Dagobah, le fantôme de Ben Kenobi confirme à Luke les propos de Dark Vador, et ajoute :

« Pour vous protéger tous deux de l’Empereur, on vous a cachés à votre père dès votre naissance. L’Empereur savait, tout comme moi, que si Anakin avait des descendants, ils seraient une menace pour lui. C’est pour cette raison que ta sœur est restée anonyme et en toute sécurité. »

D’aucuns diront qu’il y avait plus efficace pour dissimuler sa filiation que de donner au fils d’Anakin Skywalker son nom de famille. Mais passons. Lors de l’accouchement, Padmé n’a pas eu le temps de préciser si elle souhaitait accoucher sous X. Pour autant, il est fort probable que Bail Organa, Yoda et Obi-Wan aient décidé de mettre en œuvre la procédure d’accouchement sous X. La descendance d’Anakin Skywalker étant une information essentielle de la lutte contre l’Empire, nous pouvons donc estimer que l’acte de naissance des deux jumeaux a été trafiqué. Sur ce point, le fait que l’accouchement ait eu lieu sur un astéroïde de la bordure extérieure a certainement grandement facilité la conservation du secret.

Un second point joue en faveur de l’accouchement sous X. L’article 57 du Code civil prévoit en son deuxième alinéa que « la femme qui a demandé le secret de son identité lors de l’accouchement peut faire connaître les prénoms qu’elle souhaite voir attribuer à l’enfant ». C’est exactement ce qu’a fait Padmé puisqu’elle a précisé lors de son accouchement le prénom de ses jumeaux.

Concernant Luke, il est retourné sur Tatooïne avec Obi-Wan Kenobi et a été recueilli par son oncle et sa Tante, Owen et Béru Lars. S’agit-il d’une adoption ? On peut en douter. Tout d’abord, il a conservé le nom de famille Skywalker. Par ailleurs, il n’a jamais considéré Owen et Béru comme ses parents, puisque dès l’épisode IV il les appelle « oncle Owen », « tante Béru ». Il ne peut donc s’agir vraisemblablement d’une adoption, ni sociale ni juridique. La dernière discussion entre Owen et Luke conforte cette analyse, Luke lui demandant « vous connaissez mon père ? » lorsqu’Owen lui faisait part de ses certitudes sur la mort d’Obi-Wan Kenobi, « il a du mourir la même année que ton père ».

Ces éléments en tête, attelons-nous à reconstituer la filiation la plus célèbre de cette lointaine galaxie !

 

Grains de sable dans l’établissement de la filiation paternelle

En temps normal, la filiation paternelle résulte d’une présomption liée au mariage. Il résulte ainsi des articles 351 et suivants du Code civil que le mari de la femme ayant accouché est présumé père de l’enfant, sous réserve que l’acte de naissance le désigne bien en qualité de père.

Cette présomption ne nous est d’aucune utilité : le mariage de Padmé et Anakin n’est pas officiel, il n’y a donc pas de présomption de paternité du fait des liens du mariage, ce d’autant que Padmé a accouché sous X.

L’acte de naissance de Luke peut-il cependant désigner Anakin Skywalker comme son père ? L’article 310-1 prévoit les cas limitatifs dans lesquels la filiation peut être établie : par jugement, par la loi, par la possession d’état ou par la reconnaissance volontaire.

Ah ! Par la reconnaissance volontaire… Pas la peine d’aller plus loin, on est exactement dans ce cas de figure ! Si dire « je suis ton père » n’est pas une reconnaissance volontaire, je veux bien me faire cultivateur d’humidité sur Tatooïne !

Ne soyez pas trop hâtif dans votre conclusion ! La déclaration de Dark Vador sur Bespin vaut-elle vraiment reconnaissance volontaire de la filiation paternelle ? Non, car l’article 316 du Code civil exige qu’elle soit réalisée par acte authentique ! Ainsi, sauf à ce qu’un notaire ait constaté dans un acte la déclaration de Dark Vador, ce dont je doute personnellement, cette voie d’établissement de la filiation n’est pas ouverte.

Qu’en est-il de la possession d’état ? Elle est encore plus fermée : la possession d’état consiste à considérer un enfant comme son fils et ce publiquement. Elle est établie par faisceau d’indices : la relation entre deux personnes a l’apparence d’être une relation père-enfant ou mère-enfant : l’enfant porte le même nom de famille, le parent présumé élève l’enfant comme s’il était le sien… bref : rien ne permettrait de penser que l’enfant n’est pas vraiment l’enfant du père ou de la mère. Vous m’avez suivi ? Non ? Ce n’est pas grave : vu que Dark Vador n’a pas été un père modèle, oubliant tous les anniversaires de Luke, on peut raisonnablement exclure la possession d’état.

Il n’y a pas non plus lieu de considérer qu’un jugement ait pu constater la filiation paternelle avant les évènements de la trilogie.

Quand même, Luke Skywalker, Anakin Skywalker… Enfin si Anakin n’avait pas été déclaré comme père, pourquoi Luke aurait-il conservé son nom de famille, hein ?

Le nom de famille Skywalker ne signifie pas qu’Anakin Skywalker figure en tant que père sur l’acte de naissance de Luke. En effet, selon l’article 57 du Code civil, c’est l’officier d’état civil qui choisit le nom de famille d’un enfant né sous X. Il est vraisemblable que Bail Organa, par son statut de Roi d’Adleraan, ait lui-même rédigé l’acte de naissance de Luke, toujours dans le but de préserver le secret absolu de cette naissance. Il semblerait d’ailleurs, selon l’univers étendu de Star Wars (l’ensemble des livres, jeux vidéo, comics et autres produits dérivés complétant l’histoire des films), que Polis Massa, lieu de naissance des jumeaux, était un lieu de refuge et un point de ralliement des Jedi survivants à l’ordre 66. La coopération de l’administration de l’astéroïde est donc probable. Ainsi, dans cette hypothèse, le nom de famille Skywalker n’est pas un signe d’appartenance à la famille Skywalker mais un simple choix de l’officier d’état civil.

Si le Code civil intergalactique des français avait été appliqué à la lettre, Luke et Leia auraient été considérés comme pupilles de la nation et confiés à une famille en vue d’une adoption. Mais comme on ne s’oppose pas à la volonté d’un Roi et de deux Maîtres Jedi, Leia fut recueillie directement par Bail, et Luke par sa famille sur Tatooïne.

Luke n’ayant pas été adopté par les époux Lars, sa situation est donc singulière au regard de son état civil : il n’a ni père ni mère, n’est pas pupille de la nation, mais s’appelle pourtant Skywalker, a été recueilli par son oncle et sa tante biologiques sans qu’ils ne soient juridiquement son oncle et sa tante, faute de lien de parenté établi par filiation paternelle…

 

Maître Jedi recherche papa

Luke Skywalker ne peut donc pas s’appuyer sur son acte de naissance pour établir sa filiation paternelle. Il ne peut pas non plus s’appuyer sur la reconnaissance volontaire de Dark Vador, faute d’avoir été constatée dans un acte authentique.

Ne lui reste plus que l’expertise biologique. Vous savez, le fameux test ADN de Plus belle la vie ou des Feux de l’amour qui met toujours une saison entière à rendre son verdict. Depuis un arrêt du 28 mars 2000, la Cour de cassation juge que « l’expertise biologique est de droit en matière de filiation, sauf s’il existe un motif légitime de ne pas y procéder ». Autrement dit, les cas de refus d’un test ADN sont réduits.

Sur ce point, il existe un problème majeur à la recherche de paternité de Luke : Anakin Skywalker est décédé sur l’Étoile de la Mort ! La mort de Dark Vador est-elle un motif légitime suffisant pour s’opposer à une expertise biologique sur son cadavre ?

Les plus férus de droit de la famille d’en vous se souviennent peut-être de la célèbre affaire Yves Montand. Ce dernier s’était toujours opposé de son vivant à une expertise biologique. Une fois mort, une femme se présentant comme sa fille naturelle (c’est-à-dire née hors mariage) a demandé une expertise biologique judiciaire. Les héritiers ne s’y étant pas opposés, la Cour d’appel de Paris a ordonné l’exhumation du corps de l’acteur et chanteur par un arrêt du 6 novembre 1997. Cette affaire avait suscité un vif émoi dans l’opinion publique. Certains estimaient que la Cour d’appel avait violé les volontés d’Yves Montand de ne pas se soumettre à un test ADN, du temps où il était vivant, peu important que ses héritiers aient donné leur accord. Le législateur a alors réagi par un amendement à l’article 16-11 du Code civil pour préciser que « sauf accord exprès de la personne manifesté de son vivant, aucune identification par empreintes génétiques ne peut être réalisée après sa mort » en vue d’établir une filiation.

Cet amendement a largement défrayé la chronique. Le Conseil Constitutionnel, saisi de la conformité à la Constitution d’un tel article par une question prioritaire de constitutionnalité en 2011, n’en a rien trouvé à redire. Pour Luke Skywalker, c’est la tuile : sauf à prouver que Dark Vador ait accepté de son vivant des identification par empreintes génétiques, il ne pourra jamais établir sa filiation paternelle. Mais quand bien même il y arriverait, Luke pourrait être confronté à un autre problème de taille, non plus juridique mais biologique : une expertise génétique pourrait-elle être concluante alors que le cadavre de Dark Vador a été consumé par les flammes ?

 

Face à cet obstacle juridique, Luke Skywalker a demandé au fantôme de son père de témoigner directement devant le tribunal de grande instance de Coruscant. Une grande première qui a incité le tribunal à poser une question préjudicielle à la Cour de Cassation de Coruscant sur la recevabilité du témoignage d’une personne morte mais quand même un peu vivante bien que morte même si avec la Force… Bref, affaire à suivre.

 

 

[Total : 19    Moyenne : 4.7/5]

2 commentaires

shee, le 12 juillet 2015 à 14h07 a écrit :

Maître, où etes vous passé, le monde a besoin de vous !

Reply

    Bonsoir shee ! Je suis impardonnable, un manque d’inspiration couplé à un sacré manque de temps m’a forcé à faire une toute petite pause. Mais dès la semaine prochaine, un nouvel article va poindre le bout de sa truffe ! Je l’annoncerai sur Twitter 😉

    Reply
Laissez votre commentaire :
  • Pour la bonne tenue du site et afin de favoriser des échanges enrichissants et agréables, je vous remercie par avance de bien vouloir vous plier aux quelques règles suivantes.
  • Vous pouvez librement commenter, évaluer, flatter ou critiquer le contenu de l’article ou des autres commentaires. Merci toutefois de rester mesuré dans vos propos et d’écrire dans un français correct. Tout commentaire agressif, injurieux, diffamatoire ou contrevenant à la loi sera immédiatement supprimé.
  • Vous pouvez renseigner le champ « site web » pour y mentionner votre blog ou votre compte Twitter. Tout lien vers un contenu qui serait contraire aux lois et règlements en vigueur ou aux bonnes mœurs sera immédiatement supprimé. Merci également de ne pas uniquement commenter un article pour y faire votre publicité.
  • Les commentaires du site utilisent le système Gravatar. Ce service est gratuit et n’est pas géré par Maître Chaton. Grâce à lui, vous pourrez afficher un petit avatar personnalisé qui, il faut l’avouer, rend bien mieux que le petit bonhomme gris utilisé par défaut. Tout ce que vous avez à faire est de renseigner l'adresse mail avec laquelle vous utilisez Gravatar.